Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Petit-déjeuner/débat de la Fondation Télécom Mercredi 2 octobre 2013 à l'Institut Mines-Télécom avec Alain Renk, Architecte urbaniste et programmiste, co-fondateur d'UFO   Alain Renk a présenté sa vision des villes de nouvelle génération et des dispositifs d'intelligence collective issus de R&D collaborative développées avec Télécom ParisTech. Pour Alain Renk, le futur de la ville et des métropoles réside moins aujourd’hui dans les imaginaires poético-techniques solitaires à la Jules Verne que dans les capacités d’imagination et représentation des outils numériques et le partage ouvert des connaissances, qui permettent d’envisager des modes de vie moins standardisés et hiérarchisés, une créativité plus libre, des circuits de conception et de fabrication plus courts, des économies circulaires et ainsi une préservation des biens communs.   Cette approche des villes nécessite des innovations interdépendantes sur plusieurs axes : modélisations systémiques multidimensionnelles, capacités d'acquisition et de traitement des données et dispositifs de visualisation et d'évaluations adaptés à de nouvelles gouvernances
Et hop, voici mon feedback :
Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Slides
AUDIENCE
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Format : Conférence
Traitement : Analyse de concept
Secteur d'activité : Architecture et urbanisme
 

Petit-déjeuner/débat de la Fondation Télécom

Mercredi 2 octobre 2013 à l'Institut Mines-Télécom

avec Alain Renk,
Architecte urbaniste et programmiste, co-fondateur d'UFO

 

Alain Renk a présenté sa vision des villes de nouvelle génération et des dispositifs d'intelligence collective issus de R&D collaborative développées avec Télécom ParisTech.

Pour Alain Renk, le futur de la ville et des métropoles réside moins aujourd’hui dans les imaginaires poético-techniques solitaires à la Jules Verne que dans les capacités d’imagination et représentation des outils numériques et le partage ouvert des connaissances, qui permettent d’envisager des modes de vie moins standardisés et hiérarchisés, une créativité plus libre, des circuits de conception et de fabrication plus courts, des économies circulaires et ainsi une préservation des biens communs. 

Cette approche des villes nécessite des innovations interdépendantes sur plusieurs axes : modélisations systémiques multidimensionnelles, capacités d'acquisition et de traitement des données et dispositifs de visualisation et d'évaluations adaptés à de nouvelles gouvernances


Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Anne Dizier : trouve ce webcast : Intéressantla conférence traite de l'aide du numérique pour concevoir la ville, mais pas du tout de l'intégration du numérique dans la ville qui est portant un changement majeur des modes de vie à venir et doit donc aussi être pris en compte Commentaire de Ivan MESEGUER : trouve ce webcast : Excellent !tout est à faire et construire Commentaire de : Même 3 ans après, il semble que tout reste encore à construire !